LEXIQUE VOIP

Voici une liste de termes couramment utilisés dans l’industrie de la VoIP.

VOIP

VoIP est l’acronyme de Voice over Internet Protocol, qui désigne une technologie également appelée téléphonie IP, voix sur IP, téléphonie Internet, téléphonie haut débit et, plus rarement, téléphonie SIP. Cette expression englobe toutes les technologies qui permettent de transmettre la voix par Internet ou par tout autre réseau compatible utilisant l’ensemble des protocoles Internet (TCP/IP ). Ces technologies numériques ont été développées dans le but de remplacer le réseau de lignes téléphoniques terrestres traditionnelles du Réseau Téléphonique Public Commuté (RTPC).

PSTN (RTPC)

En anglais, PSTN signifie Public Switched Telephone Network, que l’on traduit en français par Réseau Téléphonique Public Commuté (RTPC) et qui désigne le réseau téléphonique traditionnel utilisant la technologie des circuits que nous connaissons tous. Partout dans le monde, les réseaux téléphoniques commutés par circuits (locaux, régionaux, nationaux et internationaux) sont interreliés pour former le PSTN. Ce dernier a été conçu à l’aide de technologies analogues, et la plupart des connexions de boucle locale (qui relient le fournisseur de télécommunications à votre bureau) utilisent encore ces technologies aujourd’hui. Il s’agit de la même technologie qui fait fonctionner les téléphones traditionnels que l’on trouve toujours dans plusieurs domiciles résidentiels. Une mise à jour a été entreprise pour progressivement mettre à niveau la structure du PSTN avec la technologie numérique, mais l’arrivée d’Internet est venue chambarder le processus; elle a rapidement fait ressortir que l’Internet pourrait remplacer le PTSN tout en offrant, en plus, de nombreuses autres applications, et a ainsi offert au domaine de la téléphonie une alternative très compétitive au PSTN.

PMBX

Les systèmes PMBX, ou Private Manual Branch Exchange, sont des systèmes dans lesquels les PBX requièrent l’intervention d’un opérateur pour établir manuellement la communication des appels à l’aide d’un standard téléphonique. Bien que ces systèmes ne soient plus utilisés de nos jours, il arrive qu’on entende l’acronyme PMBX dans certains contextes.

PABX

Les systèmes PABX, ou Private Automatic Branch Exchange, sont des systèmes dans lesquels les PBX sont automatisés, c’est-à-dire qu’ils ne requièrent pas l’intervention d’un opérateur pour établir la communication des appels. Ces systèmes découlent de l’évolution des systèmes PMBX. Puisque tous les systèmes PBX sont désormais automatisés, le terme PABX est progressivement disparu pour faire place à l’appellation unique de PBX.

PBX

Un PBX, ou Private Branch Exchange, est un système de communication des appels qui établit de manière privée la connexion des extensions téléphoniques au PSTN (le réseau de téléphonie traditionnelle). Essentiellement, c’est un système de téléphonie. À l’époque, ces systèmes étaient installés dans les locaux d’une entreprise et nécessitaient parfois l’intervention d’un opérateur pour établir la communication des appels (PMBX). Des systèmes automatisés furent éventuellement développés, puis appelés PABX. Les abréviations PABX et PMBX sont depuis devenues archaïques puisque tous les systèmes sont automatisés de nos jours; toutes deux ont donc été remplacées par l’abréviation PBX.

PBX IP

Un PBX IP est un PBX qui utilise le protocole Internet pour contrôler l’établissement de la communication des appels (voir la définition de PBX).

PBX HÉBERGÉS OU PBX VIRTUELS

Les PBX hébergés ou PBX virtuels sont des PBX qui ne sont pas installés dans les locaux de l’entreprise qui en fait l’utilisation, mais plutôt hébergés par un fournisseur et installés dans les locaux de ce dernier. Il existe deux types de PBX hébergés: les PBX IP et les systèmes CENTREX. Les systèmes Centrex sont des systèmes PBX hébergés qui utilisent des lignes téléphoniques traditionnelles. Avec l’arrivée d’Internet et des PBX IP, les systèmes Centrex ont perdu de leur popularité au profit des systèmes numériques.

PBX IP HÉBERGÉS

Les PBX IP hébergés ou PBX IP virtuels sont des PBX hébergés qui utilisent le protocole Internet (IP). Ces PBX ne sont pas installés dans les locaux de l’entreprise qui les utilise, mais plutôt hébergés par un fournisseur et installés dans les locaux (centre de données) de ce dernier.

TCP/IP

Les acronymes TCP/IP, ou Transmission Control Protocol/Internet Protocol, font référence à l’ensemble des protocoles qui établissent les règles de transmission de données sur le réseau public (Internet) et sur les réseaux privés (intranets). Le TCP, comme son nom le suggère, contrôle la transmission de données en établissant la façon dont des applications peuvent créer des canaux de communication entre les réseaux. C’est ce protocole qui détermine comment les données doivent être préparées en vue de leur transmission, c’est-à-dire fractionnées en plusieurs petits ensembles que l’on appelle paquets (packets) avant d’être acheminées sur un réseau. Le protocole internet (IP), quant à lui, définit comment ces ensembles de données doivent être adressées et acheminées, s’assurant ainsi que les paquets atteignent bien leur destination.

SIP

Le SIP, ou Session Initiation Protocol, est un protocole de signalisation utilisé par les PBX IP pour initier, maintenir, modifier ou même mettre fin à des communications vocales en temps réel.

SERVEUR

Un serveur est un ordinateur qui fournit des services et des ressources à d’autres ordinateurs. Pour ce faire, il est connecté à un réseau auquel d’autres ordinateurs ont accès afin de pouvoir utiliser les services et les ressources que le serveur rend disponibles. Les serveurs sont généralement installés dans les cabinets d’un centre de données, ou encore dans les locaux d’une entreprise.

CENTRE DE DONNÉES

Un centre de données est un immeuble ou un local dans lequel on peut louer de l’espace (cabinets) pour installer des serveurs. Les serveurs qui sont installés dans de tels endroits sont dits «hébergés» par ces centres de données, qui offrent par ailleurs de multiples avantages. Ils sont généralement très sécuritaires et présentent habituellement une protection extrême contre les interruptions de courant et les pannes de réseaux. Dans ces centres, la température est maintenue très basse et l’on assure de nombreuses connexions à la dorsale Internet afin de permettre une connectivité continue aux serveurs. Seules les très grandes entreprises peuvent s’offrir de recréer ce type d’environnement dans leurs propres locaux, et même dans ces cas, il leur est presque impossible d’atteindre la même richesse d’interconnexions que l’on trouve dans les centres de données.

need help?

We offer free consultations to assess your needs and help you make an educated choice.